Map
Retour à la liste

La promenade du puits Saint-Julien

L’histoire du site

 Puits St Julien, extrait du cadastre de 1849, Crédits Orain Véronique, www.patrimoine.region -bretagne.fr

Puits St Julien, extrait du cadastre de 1849, Crédit Orain Véronique, www.patrimoine.region -bretagne.fr

La promenade du puits Saint-Julien : structure type du Moyen Age

Les maisons en lanières

La promenade du puits Saint Julien a la particularité de mettre en avant le caractère médiéval des maisons qui la longent. En effet, de ce point de vue on remarque que les maisons sont construites sur de très étroits et profonds parcellaires, typiques de cette époque. Les maisons prennent la même forme étroite, avec pignon sur rue à l’avant abritant souvent une boutique, et un développement  en profondeur de l’arrière de l’habitat où vivent les propriétaires.

Un patrimoine bien conservé

Au Moyen-âge, c’est ce type d’agencement en lanières très serrées que l’on conçoit, avec des habitations à proximité du château seigneurial. Cette partie de la ville de Châteaugiron n’a subi presque aucune modification et est donc fidèle à la vision qu’on pouvait en avoir au Moyen-âge.

Le saviez-vous ?

Les maisons en lanières du Puits Saint-Julien, Crédits Marion Drack

Les maisons en lanières du Puits Saint-Julien, Crédit Marion Drack

L’origine des parcellaires

 Une origine agricole

Les parcellaires des villes du Moyen-âge viendraient du temps où la campagne s’y tenait encore, et sur laquelle existait un morcellement agricole. La campagne était déjà lacérée en longues parcelles que distribuait le chemin, lui-même étroit. C’est sur lui qu’elles prenaient leur origine. Ces parcelles subsistent lorsque les villes apparaissent, et imposent à la cité du Moyen-âge le dessin de ses rues, ses maisons serrées et ses terrains en lanières qui la découpent.

Map Aller là-bas