Map
Retour à la liste

Le Presbytère

L’histoire du site

 Le presbytèr een 1973 Crédits Le Goux Jeannik,patrimoine.region-bretagne.fr

Le presbytèr een 1973 Crédit Le Goux Jeannik,patrimoine.region-bretagne.fr

De l’ancien presbytère à l’actuel : évolution des constructions

 Un presbytère en état de délabrement reconstruit

Un premier presbytère, aujourd’hui disparu, avait déjà été restauré en 1703 par un maître maçon de Rennes, Guillaume Tellin. Plus d’un siècle plus tard, en 1825, le presbytère tombe à nouveau en ruine. Le prêtre et les vicaires se retrouvent alors sans toit. Le Conseil municipal décide de sa reconstruction totale. Si on ignore la date des travaux, on sait néanmoins qu’un presbytère neuf est évoqué en 1845. En 1861, Hippolyte Béziers la Fosse, architecte en chef du Département fait construire un couronnement de porte en Pierre de Crazanne, surmonté d’une croix, par Denis, entrepreneur à Rennes.

Une restauration par l’architecte Arthur Regnault

En 1895, le presbytère est en mauvais état et une restauration est envisagée. C’est Arthur Regnault qui en a la charge. Il conçoit alors un projet, qui est validé par le conseil local des bâtiments civils à Rennes. Il fait assainir la cour et construire une clôture avec porte cochère au centre. Couverture, planchers, enduits et peintures sont totalement refaits. Arthur Regnault souhaitait également changer les linteaux et jambages des ouvertures, en granit. Il n’a certainement pas pu le faire puisque les linteaux actuels sont toujours en bois et les jambages en brique.

Vue est, Crédits  Bègne Bernard, patrimoine.region-bretagne.fr

Vue est, Crédit Bègne Bernard, patrimoine.region-bretagne.fr

Le saviez-vous ?

A l’intérieur du presbytère, on peut observer, dans les fenêtres de la grande salle, des vitraux figuratifs : la Résurrection et l’Adoration des bergers. Ils proviennent certainement du chœur de l’église paroissiale de Noyal : on a dû les couper pour les adapter aux fenêtres du presbytère.

Escalier à double révolution, Crédits, Le Ninivin Anne cé, patrimoine.region-bretagne.fr

Escalier à double révolution, Crédit, Le Ninivin Anne cé, patrimoine.region-bretagne.fr

Map Aller là-bas