Map
Retour à la liste

La ruelle Jeanne d’Arc

L’histoire du site

Le passage de l’église

Une ruelle pour les paroissiens

Crédits Office de tourisme du Pays de Châteaugiron

Crédit Office de tourisme du Pays de Châteaugiron

Cette ruelle et la porte de la chapelle qui lui fait face ont été percées au 16ème siècle. Elles furent créées lorsque la chapelle castrale devint église paroissiale en 1520. Auparavant à Châteaugiron, l’église de la paroisse était l’église Sainte Croix. Cependant, celle-ci est devenue trop petite et vétuste pour accueillir les habitants de la ville. Ils demandent alors au seigneur de l’époque, Jean de Laval, de leur ouvrir les portes de sa chapelle. Ce dernier, qui vivait peu à Châteaugiron, accepte. La ruelle qui relie dès lors l’église au cœur de la ville porte alors le nom de « passage de l’église ».

Le nouveau nom du passage de l’église

En 1865 une nouvelle église, plus grande, est élevée place des Gâtes. La chapelle devient une salle de cinéma appelée « Jeanne d’Arc », dont la ruelle reprendra le nom.

Le saviez-vous ?

Ruelle Jeanne d'Arc, Crédits Marion Drack

Ruelle Jeanne d’Arc, Crédit Marion Drack

Le passage, faiblesse de la forteresse

 La percée du Duc de Mercoeur

Cette ouverture à l’arrière de l’église qui donnait directement sur la ville a constitué une grande faiblesse pour le château fort et sa défense. En effet, il s’agissait d’une possibilité de pénétrer par surprise dans l’enceinte de la forteresse sans subir tout son système défensif. C’est ce qui arriva lors des guerres de la Ligue qui eurent lieu à Châteaugiron à la fin du 15e siècle. Le duc de Mercœur et son armée mirent Châteaugiron et son château à leurs pieds grâce à ce passage de l’église qui leur permit d’envahir la forteresse.

 

Map Aller là-bas