Map
Retour à la liste

La fonderie

En 1822, Pierre Brisou installe une première fonderie  à la Bouexière.  Les conditions sont idéales : il bénéficie d’un minerai facile à extraire, d’une force hydraulique produite par l’étang de 25 hectares, de la forêt pour son combustible et d’un potentiel humain situé à proximité.

Charles Brisou reprend l’entreprise de son père lorsque celui-ci décède. Charles décide de déplacer et de développer l’usine à Servon afin de se rapprocher des grandes liaisons et de la voie ferrée. Elle est mise en activité en janvier 1909.

Un agrandissement de la fonderie a lieu et des bureaux administratifs sont construits en 1952. En 1956, la société fusionne et devient les Fonderies du Pas et Brisou. En 1969, 135 ouvriers travaillent à la fonderie et la production s’élève à environ 300 tonnes de différents moulages. Les rues des villes et villages autour de Servon étaient ornés du travail de ces ouvriers. A Rennes, on pouvait notamment trouver des descentes de gouttières et plaques de réseaux en fonte, gravées du nom de leur usine « fonderie le Pas-Brisou » La délocalisation des chantiers navals (vers la Corée et autre pays) touche de plein fouet l’entreprise, qui est mise en liquidation judiciaire en 1978. L’entreprise est remise en main avec seulement 53 ouvriers. La fonderie connait plusieurs repreneurs entre 1978 et 2003, année durant laquelle la production cesse peu à peu. En conséquence, l’usine ferme ses portes en juillet 2003.

En 2007, le bâtiment est déclaré abandonné. Des travaux de mise en sécurité du lieu se sont déroulés entre 2013 et 2014.

Bibliographie :

PEROUAS Léon, Servon-sur-Vilaine, sur les sentiers de l’Histoire, 2006

PIRET Christophe et CARRET Claude, Une fonderie, Les éditions de juillet, 2013

Map Aller là-bas